L’écosystème Riviera 3.0

Chiara Bautista aka Milk

Chiara Bautista aka Milk

La Communauté d’Agglomérations de la Riviera du Levant montrant de belles ambitions du côté numérique, je n’ai pas pu m’empêcher de jeter un coup d’oeil sous le capot de notre AT-AT Walker Riviera 3.0

Le chapitre numérique du projet de territoire – présenté au conseil communautaire en mai 2016 – comporte trois grands axes et les fiches action n°19 à 27 dont voici le contenu.


ACCÈS À L’ INTERNET POUR TOUS

  • Mise en place du très haut débit sur le territoire de la CARL « Faire des usages numériques un vecteur d’attractivité pour la collectivité et son territoire/ utiliser le numérique comme forme renouvelée de l’action citoyenne. Pour atteindre cet objectif stratégique, il est proposé d’entreprendre plusieurs chantiers permettant de faire de la CARL un « territoire intelli- gent », en prenant notamment appui sur les orientations de la Stratégie de Cohérence Régionale et d’Aménagement Numérique (SCORAN) présentée par la Région Guadeloupe et du Fons national pour la Société Numérique (FSN) porté par l’Etat. Horizon 2019-2020, portage région, coût des investissements au titre de la SCORAN 30M€ (Gosier 10,2M€ ; Sainte Anne 12,4M€ ; Saint-François 8,7M€, Désirade 1,3M€ , financement Région/Etat: Fonds D’Aménagement Numérique du Territoire/ Fonds Européens) »
  • Mise en place du wifi accessible à tous, sur les places et lieux publics « 2016 / 2 sites par commune/ portage CARL »
  • Implantation de bornes numériques dans les lieux publics. « Mise en oeuvre de l’open data, e-administration, (2017-2018) »

DÉMOCRATISATION D’INTERNET

  • Utilisation des médias sociaux en gestion d’urgence « Ce dispositif consiste à scruter les réseaux sociaux afin d’obtenir des renseignements sur une crise en cours, mais aussi à les utiliser comme vecteurs afin de diffuser des informations officielles et des consignes de sécurité à la population (2017) »
  • Mise en place d’un dispositif d’interconnexion des registres clés « Dispositif de mutualisation dématérialisée et d’accès facilité aux données de référence pour tous qui inclut par exemple le registre des entreprises, le cadastre, les cartes topographiques, le SIG ainsi que la base des adresses. L’ensemble des données, une fois obtenues les autorisations idoines en fonction des entités propriétaires sera progressivement mis à disposition en open data. Phasage= constitution d’un focus group d’une vingtaine de personnes puis mise en place d’un projet pilote sur 2 ans. »
  • Développement d’applications mobiles « Exemples d’Applications mobiles (incluant, pour certaines, des push de géolocalisation lors du passage à proximité de l’entité ou élément concerné) : · Application mobile pour chaque mairie avec les informations usuelles : actualités, travaux en cours, annuaires, agendas, etc… · Application de gestion de paiement de la cantine scolaire et du transport scolaire, · Application de gestion des transports de la zone · restaurants, sites touristiques, itinéraires de randonnée »

CRÉATION DE FILIÈRES DU NUMÉRIQUE

  • Mise en place d’un réseau de bibliothèques numériques « Mise en place d’un site web et catalogues en ligne, e-books, activités multimédia (2017-2018) »
  • Création de grappes d’entreprises numériques « Mise en place d’un pépinière d’entreprise »
  • Création de communautés numériques (clusters) « Les utilisateurs se retrouvent par communauté (sport et nature, trame verte et bleue, Tourisme, Open Data…). Chacun est libre d’en créer une nouvelle. Ensuite qu’il s’agisse d’une communauté d’échange d’informations ou de gestion de projets, les utilisateurs ont accès facilement à une palette d’outils : Agenda partagé, partage des tâches ou échange de fichier volumineux (60 mo), tout est fait pour fluidifier le travail des acteurs. Enfin, tous les ans organisation d’un rassemblement permettant aux différents membres des communautés numériques de se retrouver et d’échanger « dans le monde réel » »

MON AVIS POUR CE QUE VAUT CE DOCUMENT EN L’ETAT.

« Pour toute une génération de politiques, Internet restera comme une petite télé, une sorte d’émetteur vertical qu’ils veulent bien utiliser. Les législations ne sont pas portées en fonction de l’engagement dans ce nouveau territoire qu’est Internet, mais dans l’idée de conserver de la verticalité dans ce nouveau territoire. Ce qui est impossible. C’est comme vouloir allumer un feu au milieu de l’océan… »

Malek Boutih cité par Fabien Renoit in Pourquoi les politiques ne comprennent rien au numérique

Malheureusement, jusque là, et même si le catalogue des intentions semble complet, rien d’innovant, ni de véritablement audacieux ou risqué, rien en tous cas qui ne soit déjà inscrit au niveau régional, national et européen. Côté accès à Internet pour tous, le financement est adossé à la Stratégie de Cohérence Régionale et d’Aménagement Numérique (SCORAN). Je reviendrai à l’occasion sur les incohérences de cette stratégie et de cet adossement qui ne prend pas pleinement en compte les spécificités de La Désirade tout particulièrement du fait des sur-coûts liés à la double insularité pour ce qui concerne le déploiement ET la maintenance d’un réseau digne de ce nom sur son territoire. Un groupe de travail Etat, Région, Département, Interco, Commune ET usagers sur ce dossier précis, ne serait pas du luxe.

Côté démocratisation d’Internet, si l’enfer est pavé de bonnes intentions ce volet là en est un exemple flagrant qui confond l’impératif de la collecte de données pour la bonne gouvernance de l’interco ET des communes membres avec la démocratisation d’Internet à commencer par la transition vers une démocratie participative initiée par le gouvernement et relayée officiellement par Etalab. Sans surprise la CARL opte pour la constitution d’une plateforme centralisée et redistributive où quelques données choisies seraient accessibles in fine en « open data ». Inutile de vous dire ce que je pense ici, sinon que dans ce cas précis, le retard de La Désirade en matière d’usages et de collectes de données me semble être un bienfait. On pourra peu-être y démarrer du bon pied.

Enfin pour ce qui est de la création de filières numériques les actions prévues sont tellement similaires pour ne pas dire purement coupées/collées des actions prévues par le Département (Bibliothèque centrale de prêt) et par la Région ( pépinières d’entreprises innovantes – rencontre des acteurs du numérique, etc., etc. ) que je n’y trouve pas le souffle qu’y apporterait une réelle innovation et une réelle rupture avec les très mauvaises pratiques héritées d’une économie de comptoir réduite à un marché captif mais restreint. Mais tout espoir est permis et laissons ouvert l’avenir à ceux qui sauront certainement saisir toute opportunité qui se présentera d’échapper à la fatalité d’une économie en circuit fermée. Après tout Docker et Blockchain ne sont pas faits pour les chiens.

à suivre…

Petite précision avant d’en terminer: Riviera s’écrit sans accent sur le « e » et un de ses sens les plus lointains nous ramène à l’idée de rivalité – personnes habitant sur des rives opposés – et donc à celle de vis à vis, de voisinage, pas forcément inamicaux ou rivaux – partageant la proximité du même cours d’eau, ses bienfaits et ses aléas.

Publicités
À propos

Corruptio optimi pessima

Tagged with: , , , , , , , , , , ,
Publié dans Billet d'Humeur

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog recevoir directement par mail nos nouvelles publications.

Rejoignez 5 884 autres abonnés

décembre 2016
L M M J V S D
« Nov    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Archives
%d blogueurs aiment cette page :